1- Choisir une destination

Choisir votre destination c’est fixer un point de départ et un point d’arrivée. Cela va dépendre de votre objectif :

  • vous rendre dans un lieu précis ;
  • vous rendre dans plusieurs lieux ( étapes ) et suivre une route qui vous restera à définir ;
  • suivre une route précise déjà tracée comme l’EuroVelo, la Vélodysée, etc.

Dans tous les cas, vous aurez besoin de définir des étapes. Les étapes sont les lieux par où vous passerez et ceux où vous vous arrêterez, que ce soit pour dormir, manger, acheter de la nourriture ou visiter.

Ces étapes seront notées sur une carte et enregistrées dans votre GPS ou dans votre application de guidage.
Vous aurez aussi besoin de prévoir les lieux où vous pouvez réparer votre vélo.
Enfin, si votre intérêt se porte sur un itinéraire précis, il se peut que vous ne viviez pas à proximité de celui-ci, auquel cas il vous faudra vous y rendre avec votre vélo par un autre moyen de transport ( sauf si vous incluez dans votre voyage la distance qui vous sépare de cette route ).

2- Choisir un itinéraire balisé

La France, comme d’autres pays européens,  dispose d’un ensemble de réseaux d’itinéraires cyclables appelés voie verte ou véloroute. Ces itinéraires correspondent à un tracé précis portant un nom et un numéro ou bien les deux. Suivre un de ces itinéraires peut avoir plusieurs avantages dont les suivants :

  • Les étapes seront plus faciles à planifier ;
  • des tracés GPS seront généralement déjà préparés et téléchargeables sur votre application ou votre GPS ;
  • la route est souvent sécurisée et aménagée ;
  • ils sont plus adaptés pour les voyages en famille avec enfants ;
  • beaucoup d’itinéraires présentent peu de dénivelé ;
  • des hébergements sont déjà prévus ( camping, gîtes, chambre d’hôtes… ) ;
  • des magasins de réparation vélo se trouve le long du trajet ;
  • vous trouverez facilement des témoignages de personnes l’ayant déjà parcouru ;
  • vos chances de rencontrer d’autres cyclotouristes seront plus grandes.

Vous entendrez souvent parler de voies vertes et de véloroutes. Ces voies ne portent pas toujours un nom car elles peuvent s’intégrer dans un itinéraire bien défini tel que l’EuroVelo, qui est un ensemble d’itinéraires cyclables européens. Si vous décidez de suivre l’un d’entre eux, votre parcours sera entrecoupé de voies vertes et de véloroutes.

 3- Quelle est la différence entre voie verte et véloroute ?

Une voie verte est un aménagement en site propre c’est-à-dire une voie cyclable interdite aux véhicules motorisés où les piétons, rollers et cavaliers peuvent circuler.
Ces voies répondent à un cahier des charges précis. Elles sont sécurisées, notamment du fait qu’elles soient séparées des axes routiers.
Elles offrent l’avantage d’avoir un dénivelé quasi nul dû à leur conception. En effet, un des critères du cahier des charges est la valorisation environnementale, ainsi des chemins de halage ou d’anciens chemins de fer constituent une grande partie de ces voies vertes.

Une véloroute est un itinéraire de moyenne ou longue distance, adapté à la pratique du vélo, qui emprunte des voies vertes ou de petites voies routières peu fréquentées et sécurisées pour les vélos. Une véloroute n’est donc pas à 100 % en site propre. Une véloroute enchaîne souvent plusieurs voies vertes entrecoupées de passages routiers. En fait, quand on parle de véloroute, c’est un itinéraire qui comprendra une partie de voies vertes. Et inversement, quand on parle de voies vertes ( comme celles du Canal de Nantes à Brest ) elle ne sera pas constituée exclusivement de voies vertes – 90% pour ce dernier avec 35 km vers Nantes sur route.

En juillet 2010, nous disposions de 8 660 km de voies vertes et de véloroutes, dont 5 364 km en site propre. ( Source ).

4- Où trouver des infos sur ces véloroutes et voies vertes ?

Le site officiel des véloroutes et voies vertes de France est AF3V. Vous y trouverez des informations telles que la carte interactive des Véloroutes et Voies Vertes ( VVV ) de France. J’ai un peu de mal à me repérer dessus, vous avez sinon la carte des grands itinéraires du tourisme à vélo qui est plus claire, même si elle n’est pas exhaustive. Vous aurez aussi les VVV par région dans la partie les VVV de France, vous y trouverez également l’actualité et des informations pratiques.

À noter qu’il y a une page Wikipédia très bien faite avec un tableau reprenant les voies vertes par régions. Vous y trouverez des indications pertinentes et fort utiles, comme le type de voie ( voie verte ou véloroute ), l’origine de la voie ( chemin de halage, chemin de fer… ), la longueur, le pourcentage de voie en site propre, le type de revêtement, des remarques etc. Enfin, lors de votre préparation, si vous passez par certaines régions, je vous recommande de visiter le portail du tourisme correspondant à la région traversée. En effet, vous pourriez y trouver des informations détaillées sur l’itinéraire choisi et des informations sur le logement, les adresses pour réparer votre vélo etc., à l’image de ce site très bien fait – et vraiment très beau ! – finistertourisme.com.

Ces voies vertes et véloroutes de France sont des itinéraires assez courts, entrecoupés de tronçons qui peuvent eux-mêmes faire l’objet d’un mini voyage ou d’une longue sortie. Ces voies s’intègrent bien souvent dans des itinéraires plus grands; comme certaines véloroutes de L’EuroVelo. Cela vous donnera un petit aperçu de ce que pourront être vos futurs grands voyages. Ces voies vous permettront aussi de tester votre matériel durant une sortie test.

5 – L’EuroVelo 13 – La route du rideau de fer

Il existe d’autres véloroutes plus grandes dont voici sans doute la plus connue : l’EuroVelo. L’EuroVelo est un réseau de 15 routes cyclables européennes qui font au minimum 1 000 km. Ce sont des routes longues distances. Elles traversent plusieurs pays européens. 7 d’entre elles passent par la France, totalisant 6 000 km de voies cyclables pour l’hexagone. La plus longue fait tout de même 10 400 km, il s’agit de l’EuroVelo 13 aussi connue sous le nom de la route du rideau de fer ( Iron Curtain Trail en anglais ).

Chacune de ces routes porte un nom. Elles sillonnent l’Europe d’Ouest en Est et du Nord au Sud. Comme vous vous en doutez, elles n’ont pas été tracées par hasard et répondent elles aussi à un cahier des charges précis. Par leur tracé, elles offrent toutes un intérêt particulier qui leur donne leur nom.

La route du rideau de fer que j’évoquais plus haut est sans doute la voie cyclable européenne la plus historique. En effet, elle suit l’ancien tracé du rideau de fer. Je ne suis pas très calé en histoire, donc je ne connaissais pas vraiment. Ce rideau de fer était une frontière fortifiée, faite principalement de lignes barbelées qui séparaient le monde soviétique du monde occidental. Le mur de Berlin en faisait partie ( en savoir plus ).

6 – L’EuroVelo 6 – La véloroute des fleuves

Vous avez également l’EuroVelo 6la véloroute des fleuves qui est l’une des routes les plus populaires. Avec ses 3 653 km, elle traverse 10 pays et longe 3 des plus grands fleuves européens : la Loire, le Rhin et le Danube. Cet itinéraire est balisé à 97 % dont la moitié en site propre ( 49 % ).

Vous avez également ViaRhôna, l’Échappée bleue, la Loire à vélo, la Vélo Francette etc. Je ne vais pas vous citer toutes les véloroutes existantes, encore moins toutes les détailler. Vous trouverez tout ça, et bien plus encore, sur le site de France Vélo Tourisme. Il vous aidera à préparer votre voyage car on y trouve à peu près tout ce qu’on a besoin de savoir ( enfin presque ) pour choisir et préparer son itinéraire, pour réserver un hébergement, que ce soit en camping, en gîte ou en chambre d’hôtes. Vous trouverez aussi des solutions de parking longue durée et des infos pour prendre le train.
Pour des informations au niveau européen le site EuroVelo est plus approprié. Les deux se complètent bien. J’aime bien la page Wikipédia sur l’EuroVelo, son tableau est clair et donne un bon aperçu des routes que l’EuroVelo propose, la longueur des itinéraires, les pays traversés…

Voilà pour le premier article – et pas des moindres – de la préparation du voyage à vélo axée, vous l’aurez sans doute compris, pour les débutants souhaitant effectuer un voyage de courte durée en France. La suite arrive bientôt.

N’hésitez pas à poser des question en commentaire, à me signaler des erreurs ou des ajouts possibles. 

À bientôt,

Samuel 

Trouver sa destination

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.