Si vous êtes ici, c’est sans doute que je suis encore dans l’action. Je m’appelle Samuel et au moment où j’écris ces lignes, j’ai 35 ans. Mais cela n’a pas beaucoup d’importance. Ce qui compte, c’est ce que je veux faire ici.

Je suis autiste Asperger et agoraphobe ( ce qui explique le nom du site ). Généralement, je n’en parle pas – après tout à quoi bon ? – mais ici cela va avoir un intérêt particulier.

En effet, je ne suis pas le genre de personne qui aime prendre des risques. J’aurais bien voulu être ce genre de gars-là, mais la vie en a voulu autrement. Disons qu’elle ne m’en a pas donné l’occasion en premier lieu, puis une vie trop casanière a fini le travail.

 

Monk Asperger

Vous connaissez Monk ? De la série… Monk ? En gros, c’est un ancien policier dont la femme a été assassinée. Il ne s’en est pas remis, il a développé un paquet de tocs et de phobies. Il est devenu détective car il a une vision très spéciale, le sens du détail et pas mal d’autres particularités qui le font ressembler à un autiste Asperger. Moi, je ne suis pas détective, mais pour les autres aspects je lui ressemble plutôt bien.

La seule façon de guérir de l’agoraphobie (1) c’est de s’y confronter. Le problème, c’est que je n’ai pas assez de grands espaces – puisque c’est de ça dont j’ai le plus peur ! – autour de chez moi.

Je voulais aussi parler de l’agoraphobie, mais je ne savais pas comment. Alors, j’ai laissé tombé le projet.

Le reste s’est enchaîné de cette façon-là : je faisais de plus en plus de vélo, prenais de moins en moins ma voiture. Mon frère en a eu besoin, alors je la lui ai prêtée pour un an, c’est le contrat, afin de “voir si je peux m’en passer”.

J’y ai vu là l’occasion de faire ce dont j’avais rêvé depuis des années sans jamais osé franchir le pas ( si je puis dire ) : un voyage à vélo.

Pour commencer, je m’étais souvent dit que si je devais commencer un voyage à vélo, j’irais chez une amie habitant à environ 450 km de chez moi, cela me permettrait de couper le trajet en deux : 450 km aller + 450 km retour. Voyage peu contraignant avec un investissement moindre.

Je ne le savais pas encore, mais cette initiative allait me faire créer ce blog. Regardez plus bas dans l’À propos, la partie “Pourquoi Agoracycle ? » afin de comprendre ce qui m’a amené à le faire.

À bientôt,

Samuel

1- Si vous cliquez sur le lien en vert, ça vous amène à l’article “Qu’est-ce que l’agoraphobie ?”